PUBLICATIONS

PUBLICATIONS

 

J'écris sur vos cendres

 

J'écris sur vos cendres

Récit
Fides, 2015
216 pages
ISBN 978-2-7621-3837-5


« Il y a des histoires difficiles à raconter. Mais ce qui ne peut se dire demande parfois à s’écrire. Il m’aura fallu trentecinq ans pour y arriver... Ta mort et celle du Petit ont causé dans notre famille un immense tsunami. Tous les mots perdus ont reflué jusqu’à moi. Depuis, je ramasse les gravats qui flottent à la dérive ou jonchent la grève. Avec ces débris de mots, j’essaie de trouver un peu de sens au désastre. »


1977. Une tragédie familiale. Pour ceux qui restent, la vie vient de basculer. À la douleur de la perte s’ajoute l’intrusion des médias. Le jugement social. Le poids de la honte. Le silence qui s’installe. Mais la vie d’un homme ne peut se réduire au dernier geste de son dernier jour : il y a toute une histoire avant. Avec une écriture juste, sensible et prenante, J’écris sur vos cendres aborde les multiples questions que soulève un drame humain. Une écriture qui se fait « mausolée de mots », « œuvre de mémoire ». Un récit qui veut « consoler les morts » tout en prenant soin des vivants.


Le deuil de ces deux vies inachevées, je ne le ferai
jamais. Peut-être l’écriture n’est-elle qu’une tentative
illusoire d’achèvement, alors je ne pourrai jamais
cesser d’écrire.

filet

DOSSIER DE PRESSE

 

« Un livre de tendresse, de courage et d’amour. Marité Villeneuve arpente minutieusement les tranches de son passé pour voir, sentir et comprendre avec sa raison et son cœur. Un devoir de souvenance, une fidélité admirable […] » Yvon Paré, Lettres québécoises, n°162, été 2016

 

« Ce livre nous permet de jeter un regard plus respectueux sur les drames humains qui explosent à la une de l’actualité. » Claudette Lambert, SpiritualitéSanté, vol.9, n°1, avril 2016

 

« L’incommunicable, l’inacceptable, le non-sens, tout cela génère des angoisses qui, si elles sont bien canalisées, peuvent devenir "un puissant moteur de création". C’est ce qui a poussé Marité Villeneuve à écrire. » Paul-François Sylvestre, Le Franco, 28 janvier 2016

 

« […] un livre rempli de sensibilité. Très intéressant. C’est rare d’avoir le point de vue de l’autre côté. » Denis Lévesque, émission Denis Lévesque, LCN, 11 décembre 2015


« Un infanticide suivi d’un suicide, les conséquences… […] Que vous ayez été touché par le phénomène ou que vous êtes curieux de ce qui se vit en marge du suicide, vous trouverez là une source d’enseignements très riche. » Culturehebdo.com, novembre 2015

 

 

COMMENTAIRES DE LECTEURS ET LECTRICES

 

« Belle écriture, très émouvante et intelligente. Très courageux aussi! C’est un livre unique. » Stella Goulet, écrivaine et réalisatrice.

 

« Il faut lire ce livre absolument. Un livre de résurrection. » Nicole-Anne Cloutier, psychologue.

 

« C’est un chant de consolation, l’hymne d’une soeur aimante qui avance doucement à petits pas vers ses proches pour écouter, tenter de comprendre l’inexplicable. Un texte qui a le génie du coeur et des mots […]. Qui questionne les jugements hâtifs. » Danielle Dubé, écrivaine.


« J’ai été fascinée par la construction même de ce récit, de la première à la dernière page […]» Céline Dion, Association professionnelle des écrivains de la Sagamie.


« […] un livre qui parle avec une grande délicatesse d’un sujet douloureux et qui le plus souvent reste secret. » Andrée Condamin, écrivaine.


« En te lisant, me revenait ces paroles de chanson dites par Jean Gabin : je sais qu’on ne sait jamais. Accepter notre incomplétude d’humain, le défi d’une vie !! Et tu le dis bien. » Vital Vézina, psychanalyste.


« Puissant, émouvant, libérateur. Que de souffrances retenues. Ça mérite un grand prix. » Claude Le Bouthillier, écrivain.


« Vous tentez de comprendre et vous comprenez qu’il y a quelque chose qui échappe complètement. […] Vous êtes allée sur le bord de l’extrême et avez ouvert en moi des abîmes de réflexion. » Pierre Bertrand, philosophe et écrivain.


« [Un récit] qui touche et rejoint beaucoup de monde par ce qu’il révèle d’universel chez un être humain : les secrets de famille, les silences qui étouffent, la honte, l’injustice, les douleurs secrètes, les moments de crise autour de la table […] » Colette Lehoux, consultante.


« À travers les émotions et le côté psychologique, on trouve de nombreux éléments historiques, sociologiques, universels. […] J’ai reconnu l’époque, l’air du temps… L’ignorance, les approches, les errances, les préjugés face à certains événements ou phénomènes. » Lucie Mercier, sociologue et auteure.


« Un ton juste, une émotion qui effleure par moment, qui fuse à d’autres, et tout cela dans un langage beau, plein d’images et d’amour. » Monique Brillon, écrivaine.


« Ce "délit d’écriture" me semble très important comme témoignage dans une société qui a toujours besoin d’apprendre un peu, beaucoup sur la compassion, même si les choses ont changé. Et elles changent dans la mesure où des personnes courageuses prennent la parole, ce que tu as fait. » Janine Corbeil, psychologue et auteure.


« Un récit lumineux, rempli d’espérance, qui répare, apaise, console.» Céline Cyr, écrivaine.

 

« Puissant et extrêmement bien écrit.» Nicole Houde, écrivaine.